Valoriser l’expérience bénévole en infocom

Utiliser le bénévolat dans le cadre d’une recherche d’emploi et
savoir valoriser son parcours de bénévole…

Chercheur d’emploi, vous êtes bénévole, l’avez été ou envisagez de le devenir ?

Savez-vous que ce genre d’expérience mérite une place importante sur votre CV ? Découvrez comment le bénévolat peut servir votre recherche d’emploi :

  • 1.      Utiliser le bénévolat dans sa recherche d’emploi : pourquoi ? comment?

De longues études, une période de recherche d’emploi qui s’éternise, un projet de reconversion… pour ne pas perdre le contact avec le monde du travail, ou bien pour y mettre le pied quand on est étudiant ou en reconversion, le bénévolat présente une intéressante solution alternative !

Il permet notamment d’occuper son temps libre, d’éviter l’isolement et de reprendre confiance. C’est aussi et surtout un excellent outil pour enrichir son CV et acquérir parfois de nouvelles compétences, qui peuvent faire la différence auprès d’un recruteur.

Choisir le bénévolat « qualifiant »

bénévole

Pour un chercheur d’emploi, le bénévolat doit être vu comme un moyen de servir une stratégie de recherche d’emploi. C’est pourquoi il est nécessaire de mentionner sur son CV les seules expériences bénévoles qui sont cohérentes avec le poste que vous visez.

En effet, si votre activité bénévole permet au recruteur de déterminer vos opinions politiques, religieuses, etc… abstenez-vous de la mentionner sur votre CV. Même chose pour une association qui œuvre dans un domaine sans le moindre lien avec votre projet professionnel, d’autant plus que le recruteur pourrait en déduire que cette occupation non lucrative peut être chronophage et interférer avec votre temps d’activité salariée ou avec votre implication professionnelle.

Le recruteur doit ressentir que cet engagement bénévole vous apporte des qualités d’investissement et de participation (attitude proactive), ainsi que de travail en équipe dans certains cas. Il doit penser que votre intégration dans son entreprise sera facilitée par cette expérience, puisque vous avez entretenu, augmenté et mis à jour vos compétences via ce moyen. Il s’agit donc d’une réelle valeur ajoutée, que vous pouvez mettre en avant.

Pour que le bénévolat soit un atout dans votre recherche d’emploi, il doit donc être en lien avec votre parcours (ou votre objectif) professionnel : par exemple, gérer les comptes et la trésorerie d’une association renforcera votre légitimité pour un poste dans un service de comptabilité d’une entreprise. Pour finir, nous pourrons conseiller aux chercheurs d’emploi de voir le bénévolat comme un moment de leur parcours.

« Il s’agit de réfléchir en termes d’engagement, de réalisations et de compétences », déclarait Hafida Lrhezzioui, consultante chargée d’insertion professionnelle à l’université Louis Pasteur de Strasbourg, dans un article de Lentreprise.com. Hanane Faro, la journaliste, précisait pour sa part qu’en « clair, il convient de définir l’activité par des mots issus du registre professionnel, plutôt que de parler de bénévolat ».

  • 2.      Valoriser les activités bénévoles sur le cv

En ce qui concerne la durée à mentionner sur votre CV, la prudence est de mise… Le recruteur risque de penser qu’une expérience bénévole qui s’étend sur plusieurs années sera un potentiel barrage à votre implication professionnelle. Il vaut donc mieux présenter son bénévolat à partir des missions effectuées.

Si vous avez été documentaliste bénévole pendant six ans dans une association humanitaire, par exemple, divisez les missions réalisées par thème ou de façon chronologique. Ainsi, vous noterez la création d’une base de données photographique pour l’été 2011, tandis que vous expliquerez avoir créé des documents de communication lors du mois de février 2012.

pélicule film

Beaucoup s’interrogeront sur la place à réserver à l’activité bénévole sur leur CV… Expérience professionnelle ? Hobbies ? Divers ? Si les réalisations liées à cette activité renforcent votre expérience pour le poste que vous visez, alors elles ont définitivement leur place dans les expériences professionnelles !

Parallèlement, si les compétences que vous avez développées pendant votre bénévolat constituent uniquement un « plus » (gestion de budget, encadrement d’une équipe, …), elles pourront figurer dans une rubrique à part : « centres d’intérêt », « autres expériences significatives » ou encore « compétences ».

Attention également : le recruteur n’est pas devin ! Si vous écrivez « bénévole pour l’association XY de juin 2011 à mars 2012 », il ne pourra pas déduire les tâches qui vous ont été confiées et ne connaîtra peut-être même pas l’association dont vous mentionnez le nom (sauf si elle est relativement médiatisée), et il y a peu de chance qu’il fasse la démarche de rechercher l’objet de l’association.

Pour présenter et valoriser votre expérience bénévole de la même manière que les autres postes que vous avez occupés, vous inscrirez donc :

  • Le titre du poste occupé, l’organisme (nom de l’association ainsi que son objet ou secteur d’activité)
  • La mission principale réalisée (et à ce moment, vous pouvez noter « bénévolat » entre parenthèses).
  • Le détail des  tâches, avec éventuellement des annotations chronologiques ou thématiques.

Plus de 50% des recruteurs trouveraient que les expériences non lucratives ne sont pas bien présentées par les candidats dans leurs CV. Et pourtant, « lorsqu’un candidat entre dans le détail des compétences qu’il a développées en tant que bénévole, son expérience peut avoir la même valeur qu’un stage », estime Nicolas Delesque, secrétaire général de l’Afev (Association de la Fondation Etudiante pour la Ville).

Quels moyens pour valoriser son bénévolat ?

Le CV vous permet de mentionner l’existence d’une activité bénévole. Mais il existe des moyens complémentaires pour valoriser les compétences acquises par ce biais. Le passeport bénévole constitue ainsi une « passerelle entre le bénévolat associatif et l’expérience professionnelle », et « assure la transition entre un bénévolat amateur et un bénévolat qualifiant », selon France Bénévolat.

 

  • 3.      Parler de ses activités bénévoles en entretien

Il ne suffit pas de dire que vous avez été bénévole et que ça vous a plu, ou bien que vous avez ainsi montré votre engagement pour telle cause. Ce que le recruteur attend de vous, c’est de trouver des termes professionnels pour décrire cette expérience bénévole.

réunion

Comme le montre un exemple de conversation lors d’un entretien d’embauche, cité sur www.eeudf.org, vous pouvez donner des explications de ce type :

« J’y ai appris très tôt des choses vraiment précieuses : le leadership, le pilotage de projets concrets, la prise d’initiative, la résolution de conflits, dans des situations de responsabilité… »

« Comme j’ai consacré beaucoup de temps à cette activité pendant toutes mes études, j’ai dû apprendre à travailler plus vite, aller droit à l’essentiel, être méthodique, m’organiser plus efficacement pour réussir dans un temps plus limité… »

« C’était aussi une expérience de plaisir, le plaisir de s’engager bénévolement pour aider des jeunes à grandir, contribuer à les rendre autonomes, responsables et solidaires… »

 

 

Ressources utilisées pour la rédaction de cet article

L’enteprise.com http://lentreprise.lexpress.fr/formation-et-mobilite/benevolat-comment-en-faire-un-bonus-sur-votre-cv_12836.html
Actuchomage.org http://www.actuchomage.org/2011020314142/La-revue-de-presse/le-benevolat-ne-serait-pas-un-atout-sur-un-cv.html
Ave-engagements.fr http://www.ave-engagements.fr/spip.php?article106
Blog-emploi.com http://www.blog-emploi.com/index.php/post/2009/08/14/Le-b%C3%A9n%C3%A9volat,-une-exp%C3%A9rience-%C3%A0-valoriser
http://www.blog-emploi.com/index.php/post/2009/08/14/Le-b%C3%A9n%C3%A9volat,-une-exp%C3%A9rience-%C3%A0-valoriser
Eeudf.org http://www.eeudf.org/spip.php?rubrique456
Jeunedip.com http://www.jeunedip.com/home_article.php?id_article=2930

 

PoleDocumentation

Recevez tous les nouveaux articles et offres d'emploi directement dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter