Nicolas Lefebvre, gestionnaire de données financières

Témoignage de Nicolas Lefebvre, gestionnaire de données financières

Je travaille à la gestion de données depuis mars 2005. Auparavant, j’avais effectué quelques stages dans le milieu bancaire en tant que commercial mais je n’étais pas à l’aise car la vente ne m’intéressait pas. J’ai toujours souhaité exercer un métier en relation avec la bourse et les milieux financiers.
Une opportunité s’est présentée dans une entreprise de diffusion de données financières dans la région parisienne. Dans un premier temps, j’ai été affecté aux valeurs luxembourgeoises. Pendant une année, j’ai crée et suivi des SICAV, obligations et actions de droit luxembourgeois.

Le travail de gestionnaire de données financières est double :
– nous devons créer une valeur (type OPCVM) demandée par un client (une banque en général). Pour cela nous devons rechercher les informations dans nos sources (sous forme informatique ou papier). La création se fait dans un logiciel de base de données interne à la société.
– nous suivons ensuite la valeur et annonçons les évènements qui peuvent survenir comme un paiement de dividende ou d’intérêt, un changement de dénomination, une opération d’échange.
Le travail de recherche et d’annonce est très intéressant car nous devons anticiper et obtenir une information pertinente, éclairée et sûre. C’est cela qui fait la valeur ajoutée de notre société. Pour cela, il nous arrive de rentrer en contact direct avec les sociétés émettrices des valeurs soit par mail, soit par téléphone. C’est pour cela que la maîtrise de l’Anglais et de l’Allemand écrit et parlé a été un plus pour recueillir toutes les informations dont j’avais besoin.

Aujourd’hui, j’ai changé de série et m’occupe des valeurs scandinaves (Norvège, Suède, Finlande et Danemark) et des valeurs suisses. Le travail est différent et plus diversifié. Ce fut pour moi l’opportunité d’aller plus loin dans la collecte d’information et d’être confronté à des opérations plus complexes. En effet, sur ces pays les opérations sont plus riches : attribution gratuite de titres nouveaux, abaissement de nominal avec remboursement de capital, OPA (Offre Publique d’Achat), OPE (Offre Publique d’Échange), regroupement et division, répartitions de droits ou d’actions, souscriptions de titres nouveaux, annonces des Assemblées Générales Ordinaires et Extraordinaire, …
Les détails de l’opération sont enregistrées dans notre base de données et le régime fiscal applicable aux résidents français est renseigné.
Il existe également au sein de la gestion de données un partie relationnelle. Celle-ci consiste en une assistance technique téléphonique auprès des clients (banques). Les questions sont diverses et nous nous devons de répondre rapidement et pertinemment. Le courant passe généralement très bien car, connaissant bien ma série, un climat de confiance s’installe.

Des précisions sur vos sources d’informations?
Je peux vous dire que les sites Internet des côtes officielles (pour ma part j’utilisais la Bourse du Luxembourg et j’utilise aujourd’hui la Bourse d’Oslo, de Copenhague, d’Helsinki, de Stockholm et la Bourse Suisse) représentent une grande partie de nos sources en ligne.
Nous attribuons pour chaque valeur une date d’alerte grâce à notre logiciel de gestion de données interne. Celle-ci est, en général, renseignée manuellement mais peut être automatisée selon le type de valeur (par exemple une alerte automatique 3 mois avant l’échéance d’une obligation ordinaire). Un fichier d’alertes est alors traité tous les jours par les gestionnaire pour apporter une information fraîche.

Sur vos clients ?
Nous avons effectivement d’autres clients que les banques. Il s’agit de sociétés de bourse, de compagnies d’assurances, de courtiers en ligne,…

Pensez-vous que votre métier évoluera? Si oui, comment?
Le métier de gestionnaire de données est amené à évoluer de plus en plus dans le domaine de la recherche de données pour apporter une informations plus pertinente, précise, pointue et le plus rapidement possible. Le gestionnaire doit aujourd’hui anticiper la demande du client et être de plus en plus réactif, attentif et rigoureux.

Vos projets personnels?
Étant originaire du Nord Pas de Calais, je souhaite retrouver un poste de gestionnaire dans cette région afin de valoriser cette expérience acquise à Paris. J’y ai développé de nombreuses qualités professionnelles et humaines qui me donnent confiance en l’avenir…

Une idée du salaire?
Le salaire d’un gestionnaire débutant oscille entre 20 et 25 k€ par an.

Adeline LORY

Recevez tous les nouveaux articles et offres d'emploi directement dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter