Recherche d’emploi et découragement… des idées pour rebondir ?

Plusieurs semaines, mois ou même années de recherche d’emploi… ça joue forcément sur le moral. Quelques pistes pour se remotiver ?

ban-strategie-recherche

Je ne suis pas en recherche d’emploi actuellement, mais j’ai ressenti il y a très peu de temps ce découragement commun aux chercheurs d’emploi, face aux réponses qui se font attendre (ou n’arrivent jamais) ; aux refus répétés, non motivés ou carrément à côté de la plaque (du genre : « nous n’avons pas de poste correspondant à votre demande »… euh, et sinon l’offre à laquelle je fais référence dans ma candidature, elle a disparu ?!) ; cette impression d’avoir tout tenté et d’avoir épuisé son stock d’idées ; sans compter l’effet de la fatigue, l’envie de tout arrêter…

Oui mais en fait, ce n’est pas moi ça. Je râle, je grogne, je deviens super chiante (poke à mon entourage qui souffre en silence)… mais je n’abandonne pas. Alors, on fait quoi ?

On crée une carte mentale, pour mieux organiser nos idées…

Vous voulez travailler dans le secteur de l’agroalimentaire, et vous avez donc candidaté auprès d’entreprises dont l’activité est l’agroalimentaire dans votre zone géographique… vous avez envoyé une dizaine de CV et là… vous ne savez plus comment vous y prendre.

Votre mantra : »est-ce que j’ai exploré toutes les options ? »

Avez-vous pensé à l’ensemble de l’environnement autour de l’agroalimentaire ? L’agriculture, le commerce/distribution de denrées alimentaires, l’import-export de produits alimentaires, les certifications/labels alimentaires…

Bref, vous comprenez l’idée… Une carte mentale vous aidera donc à y voir plus clair. Vous pouvez par exemple utiliser Mindmeister, mais d’autres outils existent.

On suit un schéma à la limite du TOC…

Adapter la candidature, envoyer la candidature, relancer par téléphone, proposer un rendez-vous
Adapter la candidature, envoyer la candidature, relancer par téléphone, proposer un rendez-vous
Bon ok je vous le mets pas une troisième fois, vous m’avez suivie ? Votre organisation autour de la recherche d’emploi doit toujours suivre les mêmes étapes…

Si vous ne demandez rien, personne ne vous donnera quoique ce soit. Il est légitime de vouloir un emploi, que ce soit pour payer son loyer ou tout simplement pour se rendre utile… il faut donc aller jusqu’au bout de chaque démarche, pour ne pas regretter plusieurs semaines plus tard « j’aurais dû appeler »…

Petit clin d’oeil à Fanny, qui m’a dit une fois que si elle n’avait pas appelé l’entreprise qu’elle ciblait, elle n’aurait jamais appris que sa candidature n’était pas arrivée à bon port et qu’elle devait la renvoyer.

C’est non? et alors !… : « Comment réagir à une réponse négative »

On sort voir du monde, on fait autre chose…

Face à une situation où l’on se sent en échec, la tentation est grande de s’isoler pour se lamenter en contemplant la vie virtuelle de nos amis Facebook qui semble si parfaite

rs video humourOn prévoit des moments où l’on peut voir d’autres personnes, de la famille, des amis… ou même un groupe permettant de faire des activités locales en compagnie de personnes partageant les mêmes centres d’intérêt. Ont peut aussi faire un peu de bénévolat dans une association.

Se sortir de son quotidien permet de relativiser, de voir les choses d’une autre manière… ou tout simplement de penser à autre chose pendant quelques heures. Se ressourcer, c’est important.

On rejoint ou on crée un groupe de chercheurs d’emploi

On jette un oeil aux initiatives comme celle de Cojob, un collectif qui donne aux gens la possibilité de se rassembler, de chercher du travail ensemble et d’échanger leurs bons plans, expériences, réseau.

On réseaute !

En ligne, via les réseaux sociaux professionnels, mais surtout hors ligne ! Plusieurs moyens sont à disposition, de la simple demande de mise en relation sur un réseau social, à la rencontre pour un déjeuner ou un café… en passant par un échange par mail ou encore par téléphone.

Contacter des professionnels pour leur demander leur avis sur votre démarche de recherche d’emploi, pour les interroger sur leur quotidien, solliciter leurs conseils. N’oubliez pas : quand on invite personne à boire un petit café, on pense à régler la note, c’est plus poli.

On demande de l’aide…

Il ne s’agit pas d’aller pleurnicher dans le hall d’accueil des entreprises « embaucheeeeez moooooooiiiiii ». On formule une demande assertive et bien sûr, on vérifie que notre interlocuteur a les moyens d’y répondre favorablement, tout en lui donnant une porte de sortie (la possibilité de dire non sans se sentir accablé par votre air déçu, la possibilité de vous aider un peu plus tard ou de vous diriger vers une personne qui pourrait vous aider).

« Jean-Pierre, j’ai besoin d’un petit coup de pouce pour mes démarches, est-ce que ça serait possible pour toi de donner mon CV à ton contact dans la société Machin et Frères ? »
« Sandrine, je sais que tu es spécialisée sur ce type de mission, est-ce que tu pourrais me donner quelques pistes pour mieux présenter l’expérience que j’ai eu dans ce domaine sur mon CV ? »

D’autres astuces à partager ?

Adeline LORY

Adeline LORY

Chargée de veille stratégique et d'opportunités d'affaires, et très active sur le community management, la recherche et la génération de leads BtoB... j'ai fondé PoleDocumentation en janvier 2005.
Mon thème de prédilection est la recherche d’emploi : conseils, astuces, coaching pour le CV ou la lettre de motivation, développement d’un réseau professionnel, etc.
Adeline LORY

Recevez tous les nouveaux articles et offres d'emploi directement dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter

Une réponse à“Recherche d’emploi et découragement… des idées pour rebondir ?”

  1. 05/07/2016 at 14:36 #

    Merci pour cet article très intéressant et (re)motivant.

Les commentaires sont fermés