Quelles sont vos prétentions salariales ?

Qu’est-on censé répondre à cette question, souvent posée au cours d’un entretien d’embauche ?
Pour vous aider à définir votre propre fourchette de chiffres, j’ai demandé à 29 professionnels de l’information-communication de me dévoiler leurs salaires (2013)…

Des professionnels dévoilent leur salaire…

Documentaliste

Avec 9 ans d’expérience et 8 ans d’ancienneté dans la TPE où il travaille comme documentaliste, Olivier annonce un peu plus de 1.500€ nets par mois, sans compter sa prime annuelle d’environ 1.000€ brut. Il a validé une licence en Infocom.

Deux documentalistes, travaillant dans des PME mais souhaitant rester anonymes, expliquent toucher l’un 1.300€ (avec un 13e mois) et 11,87€ brut de l’heure pour l’autre. Ils ont respectivement moins d’un an d’ancienneté et un niveau licence pro pour l’un, tandis que l’autre a validé un Bac+5…

Etre documentaliste dans un grand groupe permet apparemment à Odile d’obtenir un salaire de 2.200€ brut par mois (35h) sur 13 mois, avec mutuelle. Un CE permet de bénéficier d’autres avantages.

Dans un autre grand groupe, le salaire net de base d’une documentaliste (Justine) atteint les 2.300€ avec une prime d’ancienneté de 300€ net et une prime annuelle de 2.300€ net. La personne qui me donne ces chiffres affiche 28 années d’expérience au compteur, dont 22 ans dans l’entreprise actuelle. Elle a validé une licence professionnelle de documentaliste d’entreprise.

Seize ans d’expérience, dont 4 ans comme responsable des ressources documentaires dans sa PME actuelle, Elodie (titulaire d’une maîtrise des sciences de l’information et de la documentation) peut compter sur 2.200€ nets mensuels sur treize mois.

Documentaliste technique

Documentaliste technique pour une PME, Anna est diplôme d’un DUT Infocom option documentation d’entreprise. Elle n’a qu’une année d’ancienneté et reçoit un peu moins de 1.500€ nets par mois. Sur les deux dernières années, elle s’est vue verser une participation équivalente à 1 mois de salaire. Il peut arriver à la direction de verser une prime en fonction de l’atteinte d’objectifs, à hauteur d’1 mois de salaire également.

Guilaine est également documentaliste technique en PME et dispose de 1.900€ brut mensuels, avec une participation équivalente à 1 mois de salaire ainsi que des primes occasionnelles. Elle a validé un DUT Infocom et compte deux années d’expérience.

salaire, documentaliste

Iconographe

José est documentaliste iconographe dans un grand groupe international. Il a obtenu il y a cinq ans un Master Etudes cinématographiques et audiovisuelles après une licence de documentaliste d’entreprise. Son revenu mensuel est de 1.920€ net, et il reçoit 1.000€ de prime chaque année.

Bibliothécaire

Après une licence professionnelle Management de l’information, Valérie est devenue bibliothécaire chargé des collections de lecture publique. Elle travaille 35h par semaine, pour un salaire mensuel de 1.300€ net. Elle dispose néanmoins d’une mutuelle (20€ par mois) et de tickets restaurant (prise en charge à 50% – 120€).

La fiche de paie de Claudine, documentaliste-bibliothécaire, diplômée d’un  Master 2 en gestion de l’information et de la documentation suivi en formation continue, affiche 1.350€ nets au terme de 5 années d’expérience.

Chargé de veille

Deux chargés de veille acceptent de lever le voile sur leur fiche de paie : Régis m’indique bénéficier d’une rémunération annuelle brute de 33.000€ répartie sur 13 mois, avec une part variable (sur objectif) pouvant atteindre au maximum 8% de sa rémunération annuelle. Après un DESS à l’INTD, il a engrangé 10 ans d’expérience, dont 5 ans sur le poste actuel de chargé de veille en propriété industrielle pour un grand compte international. Pour sa part chargé de veille dans une PME, Adrien dispose de deux Master 2 en intelligence économique et en marketing stratégique. Il gagne 1.400€ net après 7 années d’expérience.

Responsable documentaliste

Devenir responsable d’une équipe, nombre d’entre nous l’espère…

Niveau licence professionnelle, Christine est responsable d’un service de documentation dans un grand groupe. Elle déclare 46.000€ brut annuels après 15 ans d’ancienneté, tandis que Matthieu (3 ans d’expérience mais également responsable d’un centre info-doc dans un grand groupe) dit obtenir près de 34.000€ brut par an, avec des avantages comme le CE et les tickets restaurant.

A niveau bac + 4, Louna est responsable d’une équipe de documentalistes. Son employeur, un grand compte national, lui verse 27.000€ brut annuels. Egalement titulaire d’un bac+4, et responsable pour sa part d’un centre de documentation dans une petite entreprise, Lise vit avec 1.650€ net par mois et déclare 5 années d’expérience.

Responsable de la documentation dans une PME, après un passage à l’INTD Cycle Supérieur, Malaury gagne 2.250€ brut avec une prime de 70€ net chaque mois, après 3 ans d’ancienneté (et 7 années d’expérience). Outre les tickets restaurant, une « très bonne mutuelle » et la prise en charge de ses frais de transport à 50%, elle effectue ses tâches pour moitié en télétravail.

Enfin, j’interroge Mélanie, responsable d’un service infocom dans une très petite entreprise depuis cinq ans. Elle a validé un bac +5 et en bas de sa fiche de paie est inscrite la somme de 2.700€ brut mensuels, à laquelle s’ajoutent des tickets restaurant et une complémentaire santé.

freedigitalphotos.net

Consultant

Des consultantes ont également répondu à mes questions. Ainsi, Emilie m’explique qu’en tant que consultante junior auprès d’un grand compte international et après deux ans de stages cumulés lors de ses études (bac +5), elle arrive à un revenu annuel de 38.000€ brut.

Du côté d’Amandine, consultante en SI (GED, ECM, intranet, portail) qui cumule 3 ans d’expérience après un Bac +5 (INTD), elle dispose d’un salaire de 3.250€ brut mensuels en travaillant auprès d’une PME.

Archiviste

Dans le secteur des archives, les paies des personnes interrogées varient de 1.545€ brut (archiviste documentaliste en PME, 6 ans d’expérience et niveau licence professionnelle) à 2.078€ net (assistante archiviste pour une grande entreprise, 1 an d’expérience, licence Geiadoc).

Document controller

Elles sont toutes deux prénommées Marie, et œuvrent toutes deux dans de grands groupes internationaux. La première est document controller, a trois ans d’expérience et un bac + 4. Elle me dit percevoir 29.000€ annuels répartis sur 13 mois. La seconde m’explique avoir décroché une licence professionnelle Apica, bénéficier de 8 ans d’expérience et gagner 47.000€ brut annuels en région parisienne pour son poste de Leader Document Control.

D’autres métiers et salaires m’ont été révélés :

Marie-Louise est animatrice qualité en gestion documentaire. Elle a un salaire net de 1.225€ pour 35h par semaine. Elle a obtenu un DUT et dispose de 3 années d’expérience, dont une dans le grand groupe national qui l’emploie actuellement.

Web-editor dans une entreprise de taille importante en Belgique, Anthony m’indique recevoir 2.500€ brut et des chèques-repas. Il vient d’arriver dans son entreprise, mais dispose de deux ans d’expérience après un Master 2.

Pour finir, Alexandre est chef de projet MOA Gestion de contenu dans une PME. Il a travaillé six ans après avoir validé un Bac +5. Il dit gagner 44.000 brut par an.

 Et vous, qu’indique votre fiche de paie ?
Combien souhaiteriez-vous gagner ?

Adeline LORY

Adeline LORY

Adeline LORY

Responsable du marketing digital & événementiel, après une expérience de plusieurs années dans la veille stratégique et d'opportunités d'affaires, j'ai fondé PoleDocumentation en janvier 2005.

Mon thème de prédilection sur ce blog est la recherche d’emploi : conseils, astuces, coaching pour le CV ou la lettre de motivation, développement d’un réseau professionnel, etc.
Adeline LORY

Recevez tous les nouveaux articles et offres d'emploi directement dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter

3 réponses à“Quelles sont vos prétentions salariales ?”

  1. Mab
    12/01/2014 at 18:48 #

    Epineuse question que celle-ci…. (et personne ne nous en parle à la fac !!)

    Moi je suis jeune diplômée documentaliste-archiviste (dut+licence pro), avec moins d’un an d’expérience.

    Lors de mon premier emploi comme archiviste chez un prestataire, j’ai été payée 1600€ brut, et d’après mes collègues, c’était raccord avec mon profil de débutante bac+3. Donc pour mes prochains postes en archives je vise la tranche 1500-1700€ brut, et j’espère pouvoir un jour atteindre les 2000€ brut.

    Par contre pour la doc je ne sais pas trop ce que ça va donner, j’ai postulé à des annonces pour des postes à bac+2, donc je ne sais pas si je peux demander plus avec mon bac+3…Dans tout les cas, j’aimerais rester dans la tranche 1400-1600€ brut (et là aussi, monter plus haut, plus tard ;P)

  2. PoleDocumentation
    12/01/2014 at 20:33 #

    Bonjour Mab,

    merci pour votre commentaire!

    Effectivement, la question du salaire est difficile 🙂
    D’ailleurs, il ne faut pas regarder uniquement le poste et les responsabilités, mais aussi le type de structure (entreprise privée – grosse, moyenne, petite? public? association?…).

    Je pense qu’il est également possible de faire levier si le poste peut avoir une valeur stratégique plus haute aux yeux de la direction. Par exemple, dans le cas d’un chargé de veille technologique dans une entreprise qui innove beaucoup, car les résultats de son travail influeront sur le travail de l’équipe R&D par exemple, et donc sur l’amélioration des produits / services de l’entreprise…

  3. Louise
    13/01/2014 at 13:39 #

    Je ne sais pas si c’est moi qui aie les dents longues, mais je trouve ces salaires plutôt alarmant, au vue des années d’expérience et surtout des 5 ans d’études qui nous ont mené sur le marché du travail. Certains salaires sont très proches du smic, avec une licence en poche… Mais peut-être est-ce généralisé à la France,et non à ces métiers. merci en tout cas pour ce post, très instructif !
    Pour information, je suis chargée de veille avec deux années d’expérience, et ait été payée entre 1600 et 1900€ net au cours des mes différents CDD.

Les commentaires sont fermés