Le CV « idéal »…

Bon, mon titre est accrocheur, le CV idéal n’existe pas. Et même s’il existait, il ne vous assurerait pas de décrocher un poste à coup sûr. Malgré tout, je vais vous donner ici quelques règles de base pour réaliser un CV qui retienne l’attention du recruteur.

Avant toute chose, LA réponse à la question que tout le monde se pose : Non, non et non, pas de CV sur deux pages ! 😉 Les bases sont posées ! 

Le cv « ideal » from PoleDocumentation

1/ Le haut du CV :

–        Etat civil :

J’imagine que vous vous en doutiez 😉 mais il est ABSOLUMENT nécessaire d’indiquer votre nom, prénom et vos coordonnées complètes : adresse postale, téléphone (fixe et portable si possible), email.
Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez ajouter : votre pseudo Skype et un lien vers votre CV en ligne (Doyoubuzz, etc.).

Vous préciserez également votre date de naissance et votre âge (ou l’un des deux). N’indiquez pas votre situation maritale (célibataire, marié, divorcé… ça ne regarde pas le recruteur) pas plus que toute autre information personnelle (enfants, religion…).

–        Photographie :

Je vous conseille de la mettre. Les personnes œuvrant dans le domaine de l’information-communication ont généralement un profil sur les réseaux sociaux, où ils ont inséré leur photographie… alors pourquoi pas sur le CV ? Et puis, ça donne un côté un peu plus vivant au document.

–        Objectif professionnel :

Là aussi, c’est ABSOLUMENT nécessaire. Deux possibilités :

  • Vous envoyez une candidature spontanée : notez le poste que vous visez dans l’entreprise ou celui auquel vos études vous ont préparé.
  • Vous répondez à une annonce : notez l’intitulé du poste indiqué dans l’annonce.

Si vous le pouvez, ajoutez un petit « plus » sous cet objectif : maîtrise d’une langue étrangère ou d’un logiciel spécifique, nombre d’années (ou de mois pour les JD) d’expérience, spécialisation dans un secteur, etc. Vous vous démarquez ainsi des autres dès le début du CV !

2/ Le milieu du CV :

–        Expériences professionnelles :

Vous êtes dans une optique de recherche d’emploi, il faut donc ABSOLUMENT faire passer vos expériences professionnelles en première place !

A l’intérieur de cette rubrique, vous mettrez :

Vos expériences professionnelles
(CDD, CDI, intérim… mais sans préciser le type de contrat). Pensez à bien inscrire un intitulé de poste, le nom de l’entreprise, éventuellement son secteur d’activité et pourquoi pas le nombre de salariés (s’il est significatif), les tâches principales réalisées et dans quel contexte elles ont été réalisées (la création d’un intranet pour 20 salariés n’a pas la même valeur aux yeux du recruteur que la mise en place d’un réseau social d’entreprise dédié à 200 personnes, par exemple !).

Vos stages et missions bénévoles…
Sachez que ces deux expériences ont à peu près la même valeur aux yeux d’un recruteur si elles sont en lien avec votre objectif professionnel. Vous mentionnerez donc, dans la rubrique « expériences », un stage de knowledge manager de 3 mois… mais vous ne noterez pas une mission bénévole de distribution de nourriture (à insérer dans une autre rubrique).

Vos réalisations personnelles
 : vous avez un blog, notez son adresse URL, son thème, la fréquence d’alimentation (1 article par semaine) et éventuellement le nombre de visiteurs. Ajoutez tout détail montrant qu’il s’agit d’un véritable projet (création d’affiches de promotion de mon blog, etc.). Vous avez gagné le Challenge de la veille 2012 ? Vous avez créé une plaquette de communication en projet tutoré qui a été diffusée dans la région entière ? Notez !
Bien sûr, vous ajouterez toute information en lien avec votre projet professionnel. Si vous souhaitez devenir Community Manager et que votre compte Twitter a un nombre honorable de followers, mentionnez-le également !

–        Vos études, diplômes et formations :

Déjà, inutile de mentionner que vous avez fait une 1ère année de Master puis une 2e année si vous avez obtenu le Master ! Même chose pour tout autre diplôme. Dans certaines formations, au nom un peu obscur, il sera intéressant de préciser quels contenus vous avez appréhendés.

3/ Le bas du CV :

Langues vivantes : Si vous maîtrisez ou avez un niveau assez élevé dans une langue vivante, ne vous contentez pas de l’ajouter en fin de document : précisez-le en dessous de votre objectif professionnel par exemple. Si votre niveau est correct, conservez cette information sur le bas du document. Pensez à ajouter les dates de vos éventuels séjours linguistiques.
Et, très important : si votre niveau dans une langue vivante ne vous permet pas de tenir une conversation basique, ne mettez rien ! Imaginez la scène : vous avez appris vaguement le Finnois en 2nde au lycée, mais ne savez que dire « bonjour, je m’appelle… ». Le recruteur sait très bien parler cette langue et décide de poursuivre l’entretien en Finnois : boum ! vous vous cassez la figure 😉

Informatique
 : Même chose que pour les langues, la maîtrise d’un logiciel très spécifique peut être un vrai plus, dans ce cas : il faut ajouter cette information dans le milieu du CV. Autrement, vous pouvez réaliser un petit tableau des logiciels que vous connaissez, en précisant votre niveau de maîtrise. Inutile de détailler Word, Excel, etc… « maîtrise du Pack Office » peut suffire.
Et bien sûr, en tant que professionnel de l’infocom, tout logiciel documentaire, bibliothèque, veille, etc… devra figurer en bonne place. Tout comme la connaissance des outils du Web 2.0.

Compétences
 : Là, j’ai un avis bien personnel sur la question…

  • Si votre rubrique « compétences » mentionne l’ensemble des compétences professionnelles dont vous disposez, alors je vous conseille de l’insérer à la fin du document. Il faut malgré tout s’interroger sur la pertinence d’une rubrique aussi fournie… je dirais qu’un jeune diplômé peut éventuellement se le permettre, afin d’étoffer son CV.
  • Si elle ne divulgue que des compétences « bonus » ou encore celles directement en lien avec le poste visé, alors mieux vaut l’ajouter dans le milieu du CV… voire même en haut si ce sont des compétences très recherchées.

Centres d’intérêt ou loisirs : attention !
Les recruteurs aiment utiliser cette rubrique pour élargir l’entretien d’embauche avec des questions un peu plus personnelles. Si vous choisissez de divulguer votre goût pour la lecture, ayez toujours un exemple réel de livre que vous avez lu récemment et dont vous vous souvenez ! Si le recruteur vous interroge sur ce sujet, vous aurez quelque chose de concret à dire…
En résumé :

Bien que cet article vous dise là où vous devez insérer chacun des éléments de votre CV, n’oubliez jamais qu’un CV est un document VIVANT. Il doit évoluer avec le temps MAIS AUSSI en fonction du poste visé.
Si vous envoyez une candidature à un poste très international, pensez à insérer votre maîtrise des langues vivantes à une place de choix… afin que le recruteur puisse voir dès le début cette information qui est capitale pour lui ! Même chose pour un logiciel, un secteur d’activité, etc. Ne laissez pas le recruteur chercher l’information dont il a besoin, donnez-lui ce qu’il cherche dès les 1ères lignes !

Adeline LORY

Adeline LORY

Adeline LORY

Responsable du marketing digital & événementiel, après une expérience de plusieurs années dans la veille stratégique et d'opportunités d'affaires, j'ai fondé PoleDocumentation en janvier 2005.

Mon thème de prédilection sur ce blog est la recherche d’emploi : conseils, astuces, coaching pour le CV ou la lettre de motivation, développement d’un réseau professionnel, etc.
Adeline LORY

Recevez tous les nouveaux articles et offres d'emploi directement dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter