Etudiants : vos compétences, pourquoi et comment les mettre en valeur ?

Je suis dangereusement allergique à l’effroyable rubrique « Compétences » (atchoum !), qui est généralement utilisée par les chercheurs de stage ou d’emploi pour faire une liste absolument indigeste de la totalité de leurs savoir-faire déjà mis en œuvre, acquis, en cours d’acquisition ou parfois même légèrement fictifs…

Franchement, vous avez envie de vous plonger dans la lecture de cette accumulation de texte dont aucun mot-clef ne se détache et qui semble prendre plus de la moitié de la surface disponible sur une feuille A4 … ? (Source l’Etudiant)

Généralement, cette rubrique est utilisée par les candidats pour décrire la totalité de leurs compétences que je qualifierais de « logiques » par rapport à l’emploi visé. Vous voulez être chargé(e) de veille et êtes capable de faire de la veille ? Bravo à vous… NON MAIS J’ESPERE BIEN QUE C’EST LE CAS !!

Autre point qui me gêne : dans cette foisonnante liste, vous ne faites qu’affirmer, sans prouver. Vous pourriez bien tenter de me faire croire que vous êtes un(e) expert(e) du saut en parachute, que vous avez des talents de mentaliste, ou encore que vous êtes capable de monter un A 380 à partir de pièces détachées en moins d’1h… en quoi devrais-je vous faire confiance à ce sujet ?

freedigitalphotos.net

Vos compétences en saut en parachute auraient tout aussi bien pu être « acquises » lors du visionnage intensif de la série télévisée Band Of Brothers. Vous auriez pu vous doter de capacités en mentalisme lors d’un spectacle de quelque hypnotiseur (non je ne vous ferai pas le plaisir de citer Patrick Jane dans cet article). Le montage d’un Airbus en pièces détachées ? peu probable que vous l’ayez déjà fait (en tout cas pas en 1h), ou alors peut-être grâce à un avion miniature (en tout cas, pas en 1h non plus !).

Pourquoi mettre vos compétences en valeur ?

Malgré tout, il est bien sûr absolument nécessaire de présenter vos compétences sur votre CV (et de les rendre plus « concrètes », plus « vivantes » dans la lettre de motivation).  Parce que les recruteurs ne sont pas devins, et ne pourront donc pas les déduire des quelques lignes consenties par le candidat pour la description de son parcours.

Mais pourquoi les recruteurs ne peuvent pas faire cela ?! Je vous propose quelques hypothèses plausibles pour répondre à cette légitime question de leur manque de compétences en mentalisme :

  • Figurez-vous que l’offre de formation en info-doc est plutôt conséquente en France.
  • La description des programmes de formation est en général peu connue et peu accessible, parfois même, elle n’est pas mise à jour sur les sites des universités ou organismes de formation.
  • Et de toute façon, les recruteurs n’ont ni le temps ni l’envie de se lancer dans une recherche chronophage pour obtenir un fichier PDF (dans le meilleur des cas), rempli de tableaux et d’appellations d’Unités d’Enseignement souvent peu évocatrices pour eux.
Peu attirant pour un recruteur!

Peu attirant pour un recruteur manquant de  temps !

Alors, vous allez leur faciliter le travail ! Si si…

Comment mettre en valeur ses compétences ?

Petit point préalable, je me permets de vous rappeler que dans « Information Communication », il y a « Communication ». Savoir communiquer une information fait aussi partie de vos compétences. Vous devez donc être capables de communiquer correctement sur le thème de vos compétences, et de les présenter en fonction des besoins de votre cible (le recruteur). Vous allez donc commencer par étudier les besoins du recruteur.

freedigitalphotos.net

Si vous répondez à une offre de stage (ou d’emploi), le recruteur vous a laissé de gros indices sur ses besoins (là, regardez ! c’est écrit « anglais exigé », « niveau Bac+3 ou +4 souhaité », « maîtrise du logiciel documentaire XYZ »… vous voyez ?). Et ça tombe bien, vous êtes justement étudiant en Licence 3, vous avez justement étudié le logiciel XYZ et vous parlez justement un anglais professionnel plus que correct.
Ce sont ces compétences-là qu’il faudra mettre en valeur : bien visibles aux yeux du recruteur. Plusieurs moyens pour cela : les déplacer tout en haut du CV ou bien les passer en couleur ou en gras par exemple.

J’ai d’ailleurs réalisé plusieurs analyses de CV que je vous conseille de lire. Cliquez ici!

Mettre en valeur ses compétences : quelques pistes

Quel sort réserver à la rubrique compétences ?

Je pense que vous l’aurez néanmoins compris, je ne suis pas contre la rubrique de compétences sur un CV… je veux juste que celles-ci soient présentées plus « intelligemment ». Comme dit un peu plus haut, dans le corps du CV, vous pouvez passer en couleur ou en gras les compétences qui répondent aux besoins du recruteur.

 

Vous pouvez malgré tout conserver la rubrique compétences. Mais avec quoi la remplir ? Je vous conseille de la scinder en plusieurs parties. Il est admis de créer une première sous-rubrique pour les langues, ainsi qu’une autre pour l’informatique.  Vous pourrez également ajouter une 3e sous-rubrique, dans laquelle vous mettrez en valeur des compétences « bonus » : maîtrise du montage vidéo, expérience professionnelle longue à l’international, spécialisation sur un secteur qui peut intéresser fortement l’entreprise…

Sur votre CV et autres supports de communication pour la recherche de stage/emploi

Là, le mot d’ordre sera « concret ». En clair, vous avez une compétence en veille, certes, mais vous devez la contextualiser : lors de quelle expérience, quel stage, l’avez-vous mise en œuvre? Lors de quelle formation l’avez-vous acquise ? et n’oubliez pas d’ajouter des références : le nom d’un responsable qui pourra certifier de vos compétences, ou plus simple, un lien vers un de vos travaux hébergés en ligne… quand c’est possible évidemment.

Le programme de cours allégé

Pour accompagner votre candidature (CV et lettre de motivation), vous pouvez également ajouter un fichier reprenant les grands points de la formation que vous avez suivie ou suivez actuellement. Bien sûr, vous prendrez soin d’alléger le contenu, et surtout de vulgariser les noms d’Unités d’Enseignement un peu obscurs pour les non professionnels de l’infodoc.

Idéalement, je vous conseillerais aussi d’ajouter des « bénéfices » : décrire comment vous pouvez mettre en œuvre les compétences développées pendant vos cours et précédents stages quand vous serez dans l’entreprise. Et encore mieux, vous pouvez aussi citer en bas de document quelques entreprises ayant accueilli des stagiaires qui ont suivi la même formation que vous, et surtout le sujet du mémoire rédigé à l’issue de ces stages.

Au niveau de la taille du document : faites le plus court possible. Une page recto suffira. Rien ne vous empêche de proposer un lien URL vers le programme complet ou le site web de votre établissement.

Détection des besoins, sélection et synthèse des informations : ce travail est un excellent exercice pour votre future recherche d’emploi ! Une nouvelle compétence à mettre en œuvre aussi souvent que possible !

La plaquette

Et si vous vous associiez avec vos camarades de promo pour demander à votre responsable de formation s’il vous autorise à travailler sur la création d’une plaquette, pour faire la promotion des compétences développées par les étudiants suivant votre formation ? Une plaquette qui sera bien sûr à destination des recruteurs, leur présentant – sous une forme agréable et impactante à la manière d’une plaquette commerciale- les possibilités de mise en œuvre des savoir-faire développés par les étudiants.

Pour cela, vous pouvez vous aider des travaux similaires réalisés par le CEPID ou l’ADBS, par exemple.

Plaquette de présentation de métiers de l'infodoc réalisée par l'ADBS

Plaquette de présentation de métiers de l’infodoc réalisée par l’ADBS

Pour finir, mais cela dépend de la politique des différents établissements, vous pouvez même aller encore plus loin en organisant un après-midi de rencontre étudiants-entreprise. Les recruteurs reçus lors de cet événement pourraient ainsi voir en direct les réalisations des étudiants.

A retenir :

Vous n’avez aucune expérience (1ère année) Ajoutez à votre candidature un programme allégé des cours suivis, avec si possible quelques exemples concrets de réalisations ou d’exercices
Vous avez une petite expérience (quelques stages et emplois étudiant) Présentez une rubrique compétences avec « bonus », mettez en valeur (couleur, gras) les mots-clefs correspondant aux besoins du recruteur.
Vous pouvez aussi ajouter un programme allégé ou une plaquette à votre candidature

 

Adeline LORY

Adeline LORY

Adeline LORY

Responsable du marketing digital & événementiel, après une expérience de plusieurs années dans la veille stratégique et d'opportunités d'affaires, j'ai fondé PoleDocumentation en janvier 2005.

Mon thème de prédilection sur ce blog est la recherche d’emploi : conseils, astuces, coaching pour le CV ou la lettre de motivation, développement d’un réseau professionnel, etc.
Adeline LORY

Recevez tous les nouveaux articles et offres d'emploi directement dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter