Créer un ePortfolio de compétences

Créer son ePortfolio de compétences permet de capitaliser vos connaissances et compétences, mais aussi de les développer (en notant celles que vous souhaiteriez obtenir ou étoffer).
Il servira notamment à booster votre employabilité, en prouvant concrètement à un recruteur l’ensemble de vos réalisations, mais également de planifier votre carrière ou même de valider vos acquis dans le cadre d’une démarche de VAE.

Vous devez penser votre ePortfolio comme une base de données sur vous et votre expérience. Vous devez donc y insérer non seulement les éléments permettant de vous identifier, mais également vos travaux, vos études, des témoignages de collègues et lettres de recommandations, etc. Le but est de vous présenter et de vous valoriser.

[sociallocker]

View more PowerPoint from Pole_Doc

[/sociallocker]

Quelle plateforme utiliser pour mettre en ligne mon ePortfolio ?

Les solutions gratuites ne manquent pas. Vous pouvez par exemple utiliser Google Docs et Google Sites, ou encore créer un portail Netvibes.
Une description complète de la méthode pour créer un ePortfolio sur Google Sites est disponible dans ce document : Guide du ePortfolio http://iportfolio.fr/guide-eportfolio-web-2-0/

Que mettre dans mon ePortfolio ?

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive, mais vous pouvez vous en inspirer pour débuter…

  • Qui suis-je ?
  • Me contacter
  • Mes réseaux sociaux (regroupera des liens vers vos profils sur les réseaux sociaux professionnels type Viadeo, Linked In, Xing…)
  • Mon CV (vous pouvez aussi ajouter un lien de téléchargement de votre cv en PDF ou .DOC, ou encore un lien vers votre profil Doyoubuzz). Expériences professionnelles, diplômes, compétences.
  • Mon blog, mon twitter, etc…  + le flux rss correspondant
  • Mes lectures (vous pouvez ajouter ici : des articles que vous avez lus et des fiches de lecture -2 pages pdf maxi – d’ouvrages ayant tous un rapport avec votre projet professionnel)
  • Mes projets : mon projet professionnel, ou bien les compétences que je souhaite acquérir à court ou moyen terme
  • Enfin, deux autres rubriques, que vous pouvez aussi coupler ensemble :
  • Mes réalisations  (votre mémoire de fin d’études numérisé entièrement ou partiellement, des articles de presse rédigés par vos soins, des travaux réalisés pendant votre formation, sujets de projets tutorés, challenge de la veille, etc. Vous pouvez également ajouter un extrait d’un mémoire rédigé par un stagiaire sous votre responsabilité, si vous avez été maître de stage, etc).
  • Mes compétences (plus de détails ci-dessous).

Petit conseil
Vous avez des expériences variées ou encore plusieurs projets professionnels ?

Présentez votre expérience ou vos projets grâce à un logiciel de mindmapping (ex : FreeMind), qui vous permettra de modéliser les différentes branches d’activités dans lesquelles vous vous êtes illustré ou souhaitez vous spécialiser. Ces logiciels permettent généralement d’exporter votre mindmap dans un format PDF ou JPG, que vous pourrez intégrer facilement à votre ePortfolio.

Détailler mes compétences sur mon ePortfolio

Dans l’idéal, il faudrait présenter des fiches de compétences comprenant :

  • La compétence ou le savoir-faire que vous avez acquis
  • Comment vous l’avez acquis (études, formation, expérience professionnelle, bénévolat) et la date
  • Un document prouvant que vous avez cette compétence (lettre de recommandation, lettre de satisfaction client, passeport bénévole, mémoire de fin d’études et travaux réalisés pendant votre formation, étude de marché, lien vers un article publié en ligne, etc.). Pour les documents stratégiques, utilisez une copie d’écran et floutez les informations à ne pas divulguer.

Une fiche de compétence doit présenter par exemple :

  • Ma compétence : réaliser des études de marché
  • Pourquoi je sais le faire : grâce à ma formation théorique, mais aussi grâce au stage que j’ai réalisé chez XY, où j’ai mis en place une étude de marché sur le domaine des cosmétiques.
  • Document à consulter : extrait de l’étude de marché créée chez XY au format PDF.

Pour chacune de vos expériences, vous devez vous interroger sur les compétences que vous avez mobilisées. Par exemple, avoir été documentaliste stagiaire dans une grande entreprise n’a pas uniquement mobilisé vos compétences documentaires ! Vous avez aussi pu accueillir et conseiller du public, être force de proposition sur certains sujets touchant l’entreprise, avoir participé à des projets externes au centre de documentation mais qui nécessitaient des compétences transversales, etc.

Vous pourrez retrouver dans le Guide du ePortfolio un exemple intéressant :
Pour présenter le vêtement, j’ai mobilisé :
–          mes savoirs sur les produits du magasin (les différents vêtements du magasin)
–          des connaissances liées aux tendances et modes vestimentaires
–          des connaissances liées aux matériaux (teinte, résistance…)
–          des techniques de vente : savoir identifier les attentes du client, formuler des phrases visant à conforter l’acte d’achat…
–          autres…

Les outils en ligne à développer pour un ePortfolio

Penchons-nous sur des outils comme un blog et un compte Twitter. Mais sachez toutefois que vous pouvez insérer dans votre ePortfolio tout autre média que vous jugez pertinent : vidéos, images, fichiers pdf, présentations powerpoint, etc… la liste est infinie.

Créer un compte Twitter dédié au domaine d’activité ou au métier que vous visez :

Inscrivez-vous bien sûr sous votre nom réel et définissez le thème de votre Twitter, par exemple « jeune documentaliste passionné par la veille économique ». Puis diffusez sur cette plateforme, à raison d’une fois par jour ou semaine, tous les articles en ligne que vous pensez en lien avec votre thème principal : la veille économique. L’idée n’est pas de vous placer en expert de ce domaine, mais plutôt de montrer que vous en êtes un acteur et que vous vous tenez informé de son évolution.

Animer un blog :

Créer un blog est désormais presque à la portée de tout un chacun. La question que vous devez vous poser est : mon blog peut-il être mentionné dans mon ePortfolio ? Sert-il mon projet professionnel ou démontre-t-il une de mes compétences ? Si oui, n’hésitez pas !

Se constituer une mini-expérience rapidement

Quand on est jeune diplômé, le reproche principal que l’on nous fait souvent est notre manque d’expérience. Quand on est chercheur d’emploi ou en veille pour changer de poste, on peut se trouver également confronté à un problème de manque d’expériences dans un secteur précis (par exemple, vous travailliez dans l’agroalimentaire et postulez dans le domaine cosmétique).

Il y a de petites solutions possibles (mais pas la panacée), qui vous permettront de gommer une partie de cette « inexpérience ».

  • En premier lieu, pensez au bénévolat.

Si vous êtes ou avez été bénévole dans une association, et que certaines des actions que vous y avez menées entrent dans la même optique que votre projet professionnel (ou encore qu’elles peuvent prouver que vous avez une compétence particulière), alors pensez  à remplir un passeport bénévole avec le responsable de l’association. Il s’agit d’un document professionnel qui attestera de vos réalisations et des savoir-faire acquis.

  • Ensuite, vous pouvez aussi réaliser en peu de temps un Twitter-mois ou blog-mois.

L’idée est de prouver que vous êtes réellement intéressé par un secteur ou par une activité particulière. Définissez une courte période (15 jours ou un mois) pendant laquelle vous effectuez une veille sur le secteur que vous visez pour vos candidatures spontanées (ex : les cosmétiques). Vous publiez plusieurs informations sur ce blog-mois ou Twitter-mois, puis conservez ce travail en ligne en archive et l’intégrez à votre ePortfolio.

Un petit exemple : Si vous souhaitez devenir chargée de veille dans le domaine de la restauration gastronomique, par ex, une activité à inventer!

Vous créez un blog, dans lequel vous ajoutez, sur une durée courte d’un mois, toutes les recettes et innovations gastronomiques, tous les articles sur les chefs, etc que vous trouverez. A la fin du mois, votre blog ou Twitter est terminé, vous le conservez comme une preuve de vos capacités à réaliser une telle veille en peu de temps.

  • Et ce procédé peut également être utilisé un peu avant une candidature à une offre d’emploi :

Quelques jours ou semaines avant le recrutement, vous réalisez une veille sur le domaine de l’offre à laquelle vous avez répondu. Puis présentez votre réalisation en entretien (ou mieux, ajoutez un message avec un lien dans votre candidature).

Adeline LORY 
Adeline LORY

Adeline LORY

Responsable du marketing digital & événementiel, après une expérience de plusieurs années dans la veille stratégique et d'opportunités d'affaires, j'ai fondé PoleDocumentation en janvier 2005.

Mon thème de prédilection sur ce blog est la recherche d’emploi : conseils, astuces, coaching pour le CV ou la lettre de motivation, développement d’un réseau professionnel, etc.
Adeline LORY

Recevez tous les nouveaux articles et offres d'emploi directement dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter