Comment adapter son CV de « ultra-diplômé » pour le marché « privé » ?

Je reçois de plus en plus de demandes de doctorants ou détenteurs d’un doctorat, qui souhaitent créer un CV pour candidater sur le marché hors recherche/université… Je ne suis absolument pas spécialiste de ce genre de problématique, mais comme j’aime les défis, j’ai accepté de m’essayer à l’exercice… et je compte sur vous pour me donner vos avis, que vous soyez d’accord ou non avec ce que j’expose. Cela me permettra de mieux adapter les conseils à l’avenir !

Comment adapter son CV d’ « ultra-diplômé » pour le marché « privé » ?

S’adapter à la situation…

Vous avez décroché un doctorat, votre CV actuel reflète votre parcours universitaire : thèse, publications, distinctions et prix, conférences, enseignement… Si vous envisagez de trouver un emploi en dehors du parcours plus classique recherche/université, au sein de ce que je qualifierais dans le contexte de ce billet de « marché privé », il faudra réaliser quelques adaptations…

publications

Extrait de CV « ultra-diplômé »

  1. Vous candidatez pour un poste de chercheur en entreprise :

Votre CV en l’état peut convenir. Si la société visée ne travaille que sur le marché hexagonal, je vous conseille de le réaliser en français (mais de bien mettre en avant vos compétences en langues vivantes).

Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, quelques astuces :

  • un CV orienté « résultats ». En entreprise, on vous demandera de réaliser des tâches permettant le développement de l’activité. Montrez que vous êtes conscient de cela en indiquant les résultats obtenus lors des projets concrets développés lors de votre parcours. A lire : « Quels chiffres ajouter sur votre CV ?« 
  • prouver que vous connaissez le monde de l’entreprise. Certains recruteurs peuvent se demander si vous pourrez vous adapter rapidement à un rythme peut-être plus stressant, avec parfois des « deadlines » plus serrées que dans le monde universitaire. Pourquoi ne pas dévoiler quelques expériences (emploi précédent, job étudiant, stage, bénévolat…) dans votre candidature ?
    – soit sur votre CV, mais pas nécessairement ;
    – soit au sein de votre lettre de motivation ;
    – ou encore sur un CV en ligne de type Doyoubuzz (il faudra par contre ajouter le lien sur votre CV).

 

  1. Vous candidatez à un poste de niveau d’études inférieur :

L’annonce à laquelle vous répondez mentionne un niveau bac+2 ou bac+3. A la vue de votre CV, le recruteur peut en effet se demander si vous n’allez pas être surdimensionné pour le poste.

Il va falloir revoir la structure de votre CV… et faire des coupes importantes : exit la rubrique publications, les coordonnées des directeurs de thèse… la rubrique formation devra également être « allégée » : vous détaillerez uniquement les éléments en lien avec le poste visé.

Au final, l’objectif est de réussir à obtenir un CV d’une page (maximum 2), mettant en avant la rubrique Expériences professionnelles, et faisant la part belle aux compétences informatiques et linguistiques. La formation reste importante, mais idéalement placée vers la fin du CV et réduite au minimum… si possible retravaillée avec des mots-clefs en lien avec le poste : pour chaque diplômé décroché, à la manière de la rubrique Expériences pro, ajoutez une description des matières suivies, compétences développées, projets réalisés… Il ne s’agit pas de mentir ou de nier votre parcours, mais plutôt de présenter au recruteur un document qui répond à son besoin.

La peur du « sur-diplômé » : d’autres choses à tester…

Aaaahhh, un « sur-diplômé » !!!

Votre niveau d’études inquiète peut-être les recruteurs (« il va s’ennuyer »)… Trois idées de présentation du contenu de la rubrique formation :

  • Retirer les diplômes du CV ? Je ne conseille pas, sauf (et encore) en cas de candidature pour un job « alimentaire » et si vous avez de quoi justifier du trou ainsi laissé sur votre document…
  • Ne pas indiquer le niveau des diplômes au-delà du Bac+3. Les présenter un peu à la manière de formations professionnelles que vous auriez suivies pour compléter votre parcours, en mettant en avant ce qui peut être utile pour le poste visé.
    Ex :
    2004 L3 …
    2006 Sciences de l’information et de la communication + titre de votre thèse « simplifié »
    Ex : une thèse intitulée « Modélisation du document e-learning selon une approche info-communicationnelle » pourrait devenir « modélisation du document e-learning ».
  • Présenter la rubrique « formation » dans l’ordre chronologique (les plus anciens en 1er) et commencer avec un niveau L3 par exemple pour ne pas « trop en mettre »…. me semble une option plus adaptée. Et déplacer la rubrique vers le bas du CV.
    Ex :
    2004 L3 …
    2006 M2 …
    2011 Doctorat…

Présentation générale du CV :

Votre CV pour le « marché privé » doit convaincre le recruteur que vous avez les compétences pour le poste. La présentation devra donc lui faciliter le travail :

Le haut de votre CV doit contenir :

  • vos coordonnées
  • l’objectif professionnel (si vous répondez à une annonce, reprenez l’intitulé du poste ; s’il s’agit d’une candidature spontanée, vous trouverez des conseils dans le Grand Guide de la Candidature Spontanée : http://www.poledocumentation.fr/a-telecharger-le-grand-guide-de-la-candidature-spontanee).
  • éventuellement le bonus : je vois que vos compétences en langues vivantes sont de vrais points forts, vous pouvez les déplacer en haut du CV, juste en dessous de l’objectif professionnel.

La rubrique expériences professionnelles :

Les recruteurs vont principalement s’intéresser à votre parcours professionnel, plus qu’à vos études. Ils cherchent à savoir si vous pourrez vous adapter et être opérationnel rapidement… d’autant plus dans le cadre d’un CDD.

Il faut donc développer cette partie, avec des mots-clefs « métier » pour la description des missions et tâches. Pour ce faire, parcourez quelques référentiels métiers en Information-Communication et utilisez les mots-clefs qui correspondent à vos compétences.

Et bien sûr, comme dit précédemment, ajoutez des éléments concrets, chiffrés : « Quels chiffres ajouter sur votre CV ? »

La rubrique formation

Les langues vivantes

avec le niveau de maîtrise et si possible les dates et le lieu de séjours à l’étranger

L’informatique

avec le type de logiciel (bureautique, documentaire…) et le niveau de maîtrise

Pour un CV « marketing« , ces éléments peuvent éventuellement suffire (et vous pourrez dévoiler le reste en entretien)… Si vous souhaitez le compléter, vous pouvez toutefois :

  • créer un CV complet en ligne, de type Doyoubuzz, et ajouter le lien sur votre CV pour les recruteurs qui souhaitent en savoir plus ;
  • ajouter une rubrique supplémentaire pour mettre en valeur vos publications. Mais gardez à l’esprit que le CV pour le « privé » doit être synthétique, si possible notez uniquement les publications qui peuvent avoir un intérêt pour le poste visé.

Pour caricaturer, imaginons que vous vendez de la lessive au grand public. Votre campagne publicitaire doit-elle dévoiler la totalité des caractéristiques du produit (les composants de la lessive, de la capsule transparente) ou bien présenter les bénéfices et avantages que les futurs acheteurs peuvent en retirer (laver plus blanc que blanc, être intraitable avec les taches…) ? Il faudra appliquer la méthode CAB+P que je vous détaille dans ce billet

Qu’en pensez-vous ?

Adeline LORY

Responsable du marketing digital & événementiel, après une expérience de plusieurs années dans la veille stratégique et d'opportunités d'affaires, j'ai fondé PoleDocumentation en janvier 2005.

Mon thème de prédilection sur ce blog est la recherche d’emploi : conseils, astuces, coaching pour le CV ou la lettre de motivation, développement d’un réseau professionnel, etc.
Adeline LORY

Recevez tous les nouveaux articles et offres d'emploi directement dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter