(#6) Candidatures spontanées, le point sur la méthodologie complète

Vos documents de candidature sont dans les starting blocks… il ne reste plus qu’à les envoyer à l’entreprise…

mail-566337_640

 

  1. Constituer un annuaire de contacts :

Pour diffuser votre candidature spontanée, vous devez disposer d’information sur les entreprises cibles. En théorie, vous avez déjà réalisé vos recherches en amont. Voici quelques conseils pour optimiser cette phase :

Pour en savoir plus sur les entreprises cibles, je vous recommande la lecture de ces deux méthodes :

Pour constituer un annuaire d’entreprises, voici quelques conseils :

Pour identifier vos interlocuteurs, et leur email, pensez à utiliser cette méthode :

  1. Multiplier les canaux de candidature

L’entreprise est ciblée, son historique est potassé à fond ? Vos outils de communication sont prêts et vous savez à qui adresser votre candidature ?

Pensez maintenant à multiplier les canaux de candidature. Comme le raconte notre partenaire Bérangère Touchemann (Coaching de Carrière) : « Je me souviens que pour avoir été recrutée chez Danone, mon premier job en tant que commerciale, j’avais postulé sur le site Corporate de l’entreprise, mais j’avais aussi doublé, voir triplé ma candidature en rencontrant l’entreprise sur tous les forums où elle pouvait se trouver. J’avais aussi contacté tous les anciens diplômés de mon école, devenus salariés Danone, pour avoir le nom de la chargée de recrutement, et pouvoir postuler directement auprès d’elle par e-mail (LinkedIn n’était pas encore super utilisé à l’époque, donc c’est la solution que j’avais trouvé pour obtenir ses coordonnées.) Forcément, à force d’avoir vu et revu mon CV passer, cette dame a fini par m’appeler… »

Mieux qu’une lettre de motivation pour prouver votre motivation, n’est-ce pas ?

canaux

Pour multiplier les canaux de candidature, vous pouvez donc :

  • Envoyer à l’entreprise par email
  • Par courrier papier
  • Sur les réseaux sociaux
  • Via un forum, un événement réseau ou les portes ouvertes de l’entreprise
  • Via un salarié en poste dans l’entreprise, ou même un ancien salarié qui aurait conservé de bons contacts en interne

Si vous avez peur d’en faire trop, vous pouvez envoyer votre candidature complète sur un canal (email ou courrier), puis faire un «  petit signe » à la personne-cible via les réseaux sociaux par exemple « je vous ai récemment transmis ma candidature, je me tiens à votre disposition pour répondre à vos questions ».

  1. Savoir qui reçoit la candidature

Si vous ciblez un décideur dans un grand groupe, il y a fort à parier qu’il dispose d’un assistant chargé d’ouvrir et de filtrer son courrier professionnel. Peut-être même que votre candidature passera par le bureau de deux ou trois personnes avant d’arriver sur celui de la personne-cible…

Une astuce, évoquée par Damien Picquet-Gauthier lors du JobCamp : pourquoi ne pas ajouter un post-it ou un petit mot à l’attention de la personne qui s’occupe de trier le courrier en amont ? Cela peut faire plaisir, et surtout vous permettra de sortir du lot.

  1. Entrer en contact

Une candidature spontanée n’a quasiment aucune valeur sans suivi. Votre candidature peut très bien présenter un niveau de qualité inégalé… si la personne-cible n’est pas interpellée par vos documents et ne les lit pas… elle ne pourra pas être convaincue par vos arguments.
Il faut donc vous assurer que votre envoi est bien consulté…

Pour savoir si votre email a été ouvert, quoi de mieux qu’un très classique accusé de réception ? Si vous utilisez un webmail, vous pouvez vous doter d’outils comme Bananatag (qui ajoute un tracker d’emails à Gmail).

Dans votre message d’accompagnement, pensez à annoncer que vous allez reprendre contact prochainement avec la personne-cible. Indiquez une fourchette de date et d’horaires, afin qu’elle ne soit pas trop surprise. Dans les trois à cinq jours environ, sept maximum (et bien sûr, programmez-le dans votre agenda pour ne pas oublier !).

Et oui, il va falloir sortir le téléphone !

Et oui, il va falloir sortir le téléphone !

Le Jour J, préparez un email avec vos documents en pièce jointe, pour les renvoyer illico si toutefois la personne-cible vous indique qu’elle n’a pas reçu ou qu’elle a perdu votre premier envoi… cela vous évitera de raccrocher le téléphone, et vous donnera quelques précieuses minutes pour engager la conversation.

Préparez également un pitch. A la fin de l’introduction du pitch (annonçant qui vous êtes, pourquoi vous appelez et la date d’envoi de votre candidature), demandez à votre interlocuteur s’il a lu votre document et s’il a quelques minutes pour en discuter (soyez précis : « quelques minutes » est trop évasif, indiquez par exemple « six minutes »). Après son feu vert, vous pouvez poursuivre votre pitch et parler du contenu de votre candidature spontanée.

Si le recruteur n’a pas le temps à ce moment-là, aucun problème… vous avez bien sûr également votre agenda sous la main pour programmer un nouveau rendez-vous (téléphonique, ou mieux en face à face dans son bureau ou autour d’un café). Gardez l’esprit « réseau ».

 

Pour terminer ce dossier,
que vous pourrez retrouver en téléchargement gratuit dans quelques jours,
deux derniers conseils :

Soyez flexible. Vous avez réalisé un démarchage spontanée qualifié, vous avez mis en évidence un besoin de l’entreprise-cible et le recruteur a admis que ça pouvait en effet faire l’objet d’une mission. Or, il n’a peut-être pas de CDI à temps plein à vous proposer. Réfléchissez en amont à ce que vous pouvez accepter :

  • CDD longue ou courte durée ?
  • Temps partiel ?
  • Temps partagé ?
  • Auto-entreprise ?
  • Etc.

Forcez la chance. La « stratégie de candidature spontanée » inclut une communication à grande échelle. Parlez autour de vous de votre démarche, du type d’entreprises ciblées, des démarches que vous avez déjà réalisées, faites-vous aider, participez à des événements professionnels (foires, salons, réunions…). Toujours dans l’esprit réseau, demandez d’abord aux autres de parler d’eux, quand vous leur expliquerez ce que vous cherchez, ils s’en souviendront ainsi mieux et penseront à vous prévenir s’ils entendent parler d’une opportunité.

D’autres idées ? Des questions ?
N’hésitez pas à réagir via les commentaires ci-dessous !

Adeline LORY

Adeline LORY

Responsable du marketing digital & événementiel, après une expérience de plusieurs années dans la veille stratégique et d'opportunités d'affaires, j'ai fondé PoleDocumentation en janvier 2005.

Mon thème de prédilection sur ce blog est la recherche d’emploi : conseils, astuces, coaching pour le CV ou la lettre de motivation, développement d’un réseau professionnel, etc.
Adeline LORY

Recevez tous les nouveaux articles et offres d'emploi directement dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter

2 réponses à“(#6) Candidatures spontanées, le point sur la méthodologie complète”

  1. Miguel
    23/08/2015 at 12:22 #

    Bonjour,
    Merci pour cet excellent article et bravo pour le timing ! Pile ce qu’il me fallait de conseils pour préparer mes candidatures en cette rentrée. Il apporte aussi une vraie réflexion sur la recherche d’entreprises. Je souhaite évoluer et occuper un poste de chargée de communication web.

    Bonne journée

    M.S. MIGUEL
    Assistante DSI , chargée de l’intranet, du budget, des contrats et des achats informatiques.

  2. PoleDocumentation
    25/08/2015 at 18:21 #

    Merci pour votre message 🙂 Bon courage pour votre évolution professionnelle, en espérant que le Guide y contribuera !!

Les commentaires sont fermés