(#2) Candidatures spontanées, le point sur la méthodologie complète

Vous pouvez envoyer des CV formatés aux entreprises locales, en adaptant quelque peu votre discours dans la lettre de motivation. Vous pouvez aussi choisir une voie plus qualitative, en utilisant vos compétences de professionnel de l’InfoDoc pour dénicher, comprendre et répondre aux besoins des entreprises visées… Partie 2 du Grand Guide de la Candidature Spontanée !

ID-100234308

Lire la 1ère partie

Le point sur le « process » de recherche d’emploi par candidature spontanée :

  • Discuter avec des professionnels, leur poser des questions, leur demander s’ils peuvent diffuser votre profil,
  • Faire des candidatures spontanées « qualitatives », si possible avec un audit des besoins de l’entreprise ciblée et une offre de service,
  • Quand une opportunité se présente, ne pas « lâcher » : déjà ne stoppez votre recherche d’emploi sous aucun prétexte ! et ensuite mettre tout en œuvre pour que vous n’ayez pas de regret, en gros : envoyer votre candidature en annonçant que vous appellerez dans quelques jours ; si vous appelez et que le recruteur n’a pas encore de réponse, demandez-lui s’il souhaite en profiter pour vous poser quelques questions (un genre de pré-entretien) ; après l’entretien, remerciez brièvement, puis demandez des nouvelles si vous n’avez pas eu de réponse au bout d’un certain temps, etc.
  • Arriver à l’entretien avec un CV à la main, ça ne se fait plus. Apportez du concret : une de vos réalisations professionnelles à valeur ajoutée, ou mieux un véritable document réalisé pour l’occasion.
  • Dans le même ordre d’idée, un profil en ligne ne suffit plus. Pensez à créer un portfolio. C’est possible, même pour les métiers qui n’ont pas une part de « créatif » : faites un recueil de vos réalisations professionnelles, ajoutez des copies d’écran, des lettres de recommandations…

Quels sont les avantages et inconvénients de la candidature spontanée ?

 

Inconvénients

Avantages

Plus de travail en amont : envoyer une candidature spontanée, ce n’est pas juste envoyer votre CV à toutes les entreprises du coin… il faut se documenter, émettre des hypothèses sur les besoins de l’entreprise, les vérifier auprès de personnes ressources… Moins de stress à l’entretien d’embauche : vous savez répondre à toutes les questions puisque vous avez enquêté sur l’entreprise, fait l’effort de comprendre ses besoins et de les faire correspondre à vos compétences.
Vous n’êtes pas en demande d’un job, mais « apporteur de solution » ou « offreur de service ». Le recruteur ne voit pas en vous un demandeur d’emploi, mais un professionnel qui présente ses compétences.
Le nombre de vos concurrents passe d’une bonne centaine (lors de la diffusion d’une offre par l’entreprise) à ZERO.
Il faut montrer que l’on écrit pas « par hasard » à l’entreprise, il faut donc bien choisir les arguments à présenter et aller droit au but. Votre lettre fait mouche tout de suite dans l’esprit du recruteur, puisque vous lui montrez que vous ne lui écrivez pas « en touriste ». Il détecte votre motivation, vous suscitez plus d’intérêt qu’une candidature spontanée « bateau ».
Le recruteur, surtout s’il est dirigeant de l’entreprise, peut être flatté de l’intérêt que vous lui portez. Ce qui le met dans de meilleures dispositions pour vos futurs échanges.
Vous pouvez choisir uniquement les entreprises qui vous intéressent, en raison de leur secteur d’activité, de leur spécialisation, de leurs valeurs, etc.
Même si votre travail de « prospection » et de documentation sur l’entreprise a bien été réalisé, il reste toujours une part d’inconnu que seule une rencontre en direct vous permettra de combler. L’entreprise a un besoin, vous l’avez détecté et avez proposé vos services. Vous êtes en meilleure position pour négocier votre poste, vos missions et votre rémunération.
L’entreprise n’avait peut-être pas de besoin, mais vous l’avez fait naître en présentant vos arguments. Alors qu’une embauche n’était même pas envisagée jusqu’ici, il est possible que la balance penche en votre faveur. Dans tous les cas, vous serez le premier sur la liste dès que ça sera le cas.

Comprendre le marché auquel on s’adresse :

Il existe 3 types de « marchés ».

Voici ma définition du marché telle que je l’entends dans ce guide : « un espace ‘concurrentiel’ sur lequel un candidat va se positionner ». Porsche se positionne sur le marché des voitures à très hautes performances sportives. Un candidat en InfoDoc peut se positionner sur le marché de la veille concurrentielle dans le secteur de l’industrie.

Trois types de marchés, disais-je :

  • Ouvert (ou apparent),
  • Caché,
  • Potentiel.

Le marché ouvert, ou apparent :

Il s’agit d’une méthode « passive ». Le candidat qui explore le marché apparent attendra la publication d’une offre correspondant à ses critères, puis postulera. C’est un peu comme un « chemin balisé », une piste verte… que tout un chacun peut emprunter, et notamment tous les autres candidats concurrents, qui ont un profil similaire. C’est bien sûr un élément essentiel de la démarche de recherche d’emploi, qu’il ne faut pas négliger.

Etant donné que le marché ouvert concerne les offres d’emploi publiées et accessibles à tous, pour ce Grand Guide de la Candidature Spontanée, nous nous intéresserons plus particulièrement aux deux autres marchés :

Le marché caché :

Il s’agit des postes à pourvoir (le besoin est identifié) mais qui n’ont pas fait l’objet d’une offre d’emploi publiée et accessible (le besoin est exprimé en privé, dans un réseau fermé). Pour mettre au jour ce marché, il faut utiliser son réseau, et prospecter, détecter les besoins. L’avantage est que la concurrence est bien moins forte, et que vous avez la possibilité de négocier votre poste et vos fonctions avec un peu plus de marge.

La méthode est plus « active », puisque le candidat fait un effort de prospection pour dénicher des contacts et des opportunités, sans attendre que l’entreprise publie une offre d’emploi.

Le marché potentiel :

A mes yeux, le marché potentiel est constitué par :

  • les besoins identifiés par le recruteur, sans qu’il ait fait le lien avec les métiers de l’InfoDoc. Un exemple un peu caricatural : un besoin de classement de documents et ressources sera spontanément associé à un poste de secrétaire ;
  • un besoin à venir, ans le cadre d’une adaptation de l’activité de l’entreprise (ou du secteur d’activité) suite à une nouvelle loi, ou en vue d’un projet de développement à l’international, … par exemple.
    apec - guide marche cache emploiJe vous conseille d’ailleurs de consulter « Le premier guide du marché caché de l’emploi » (APEC – fiche Sudoc). Celui-ci explique comment mettre en oeuvre vos qualités de veille, anticipation et imagination pour analyser le marché potentiel de l’emploi. Exemple tiré de l’ouvrage : « j’apprends que Lille a été choisie pour représenter la France dans le choix d’une ville olympique. Déclic! Besoins importants en communication et en étude d’équipements ».
  • un besoin qui n’a pas été identifié, et que l’on peut faire naître. Il s’agit d’une pratique courante en marketing : la publicité, grâce à une démonstration (vidéo, image, texte convaincant), vous fait parfois prendre conscience (ou envie!) des avantages liés à l’acquisition d’un bien ou d’un service (parce qu’il va vous faciliter la vie, vous rendre plus beau, plus riche…) et vous amène à l’acquérir.
    Dans le Mercator 8e édition, il est précisé « le potentiel du marché d’une catégorie de produit, d’un produit, d’une marque, n’est pas fait de tous ceux qui n’achètent pas à ce jour ce produit, mais de ceux qui, raisonnablement, seraient susceptibles de l’acheter ».  En candidature spontanée, et plus précisément, posez-vous la question : qui est susceptible « d’acquérir » mes compétences ?

 

 

La partie 2 de ce Grand Guide de la Candidature Spontanée vous inspire ?
Rendez-vous ici pour lire la 3e partie du dossier !

Adeline LORY

Responsable du marketing digital & événementiel, après une expérience de plusieurs années dans la veille stratégique et d'opportunités d'affaires, j'ai fondé PoleDocumentation en janvier 2005.

Mon thème de prédilection sur ce blog est la recherche d’emploi : conseils, astuces, coaching pour le CV ou la lettre de motivation, développement d’un réseau professionnel, etc.
Adeline LORY

Recevez tous les nouveaux articles et offres d'emploi directement dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter

Pingbacks/Trackbacks

  1. (#2) Candidatures spontanées, le point sur la méthodologie complète - Cercle de l'Arbalète - 28/06/2015

    […] Cet article (#2) Candidatures spontanées, le point sur la méthodologie …read more […]

Les commentaires sont fermés